Agonie

Scénario et dessin Mark Beyer – Ed. Cambourakis – Sortie le 2 novembre.

Amy et Jordan sont un couple névrotique et pathogène, évoluant dans un univers urbain hostile, désespérant et cauchemardesque, aux prises avec une absurdité quotidienne qui bascule souvent vers le fantastique et le monstrueux. 

Ils vivotent dans un appartement minable, dépriment, se querellent, mais semblent condamnés à rester ensemble, unis par une pulsion qui les dépasse.

Lorsqu’ils sortent de leur enfer domestique, le pire les attend dans la rue : voisins bizarres et déviants, enfants malveillants et agressifs, animaux répugnants, créatures immondes…

Dans ce tableau surchargé de désespérance, l’humour totalement froid de Mark Beyer surgit du décalage entre l’horreur des faits et les réactions pragmatiques et désabusées des personnages, les dialogues se bornant souvent à décrire platement les événements les plus atroces, sans étonnement ni hystérie.

L’auteur

« LES PAYSAGES DÉVASTÉS D’AGONIE NE SONT PAS SANS RAPPELER LES PAYSAGES DÉSERTIQUES DE « EN ATTENDANT GODOT ». (…). SI BEYER PARTAGE L’HUMOUR (GRINÇANT) DE BECKETT, IL PARTAGE AVEC LUI – AUSSI INVRAISEMBLABLE QUE CELA PUISSE PARAÎTRE – UN CERTAIN OPTIMISME.»

Né en 1950 en Pennsylvanie, Mark Beyer est considéré comme l’un des artistes les plus importants de la BD underground aux Etats-Unis. Son parcours d’autodidacte et son style de dessin – des traits grossiers et appuyés, un goût pour le grotesque, le bizarre, le remplissage de l’espace pictural par des motifs abstraits – l’apparentent aux mouvances de l’art brut ou de l’outsider art.

Bien que publiant peu, il a derrière lui un véritable parcours d’auteur de bande dessinée, et gagne dans la fin des années 1970 la reconnaissance de ses pairs.

176 p., 14 €

Views – 36