Archives de catégorie : Zoom des libraires (audio)

Actes Sud audio (suite) : La cage dorée de Camilla Läckberg, lu par Odile Cohen

Depuis le 11 septembre 2019

La catastrophe approchait. Bien sûr, elle aurait pu en voir les signes. Ouvrir les yeux. On dit que rien ne nous rend plus aveugles que l’amour, mais Faye savait que rien ne nous rend plus aveugles que le rêve d’amour.

Dans ce thriller construit en forme de puzzle, avec de multiples flash-backs, nous suivons l’itinéraire d’une jeune femme prête à tout pour, selon ses propres mots, être quelqu’un et oublier, autant que faire se peut, son passé douloureux. Mais se remet-on un jour des traumatismes de l’enfance ou bien ressurgissent-ils sous une autre forme, comme une tumeur qu’on ne peut extirper ?

Faye est prête à se transformer en lolita pour satisfaire les fantasmes sexuels de son époux vénéré, qui ne la touche plus depuis longtemps ; prête à s’écraser, et même à en redemander, lorsqu’il l’humilie ; prête à se couper de son unique amie et soutien, Chris, qui n’a pas l’heur de plaire à son seigneur et maître.

De même qu’avant d’être emprisonnée dans cette cage dorée, elle avait admis qu’on la traite de « petite pute bouseuse », pour une simple histoire de rivalité amoureuse, et surtout parce qu’elle était née dans une petite ville du fin fond de la Suède. Ou bien quelques temps après, lorsqu’elle était entrée à Sup de Co Stockholm, elle avait accepté de se plier au rituel d’intégration qu’elle redoutait, rien que pour être « des leurs ».

Faye est comme une poupée qui dit « oui », « merci », « encore » au moindre claquement de doigts de son richissime mari. Elle prend son mal en patience et se contente de lui trouver des excuses : il travaille tellement ! La jeune femme n’a même pas à s’occuper de leur fille, une armée de baby-sitters et de domestiques y pourvoit.

Camilla Lãckberg

Mais lorsqu’il la quitte pour sa jeune collaboratrice et qu’il décide avec la brutalité que le caractérise que c’est lui qui aura la garde de leur enfant, ne laissant à Faye que ses yeux pour pleurer et une valise contenant ses vêtements, l’amour qu’elle avait pour lui se tranforme en haine…

Le sous-titre du roman de Camilla Läckberg ? La vengence d’une femme est douce et impitoyable.

Odile Cohen

Trente-trois chapitres plus loin, nous apprenons de quoi sa haine vengeresse a été faite. L’auteur – comme son héroïne – prend son temps pour décrire avec minutie la vie dans les hautes sphères de la bougeoisie stockholmoise et au sein de ce couple sado-maso (certaines scènes de sexe auraient gagné à être édulcorées), pour mieux nous amener au dénouement final. Extrait ci-dessous.

Anne Calmat

10h30 d’écoute, 2 CD – 25 €

Salina – Laurent Gaudé – Guillaume Gallienne – Actes Sud audio

En librairie depuis le 11 septembre 2019 – Durée d’écoute 3h20


Qui dira l’histoire de Salina, la mère aux trois fils, la femme aux trois exils, l’enfant abandonnée aux larmes de sel ? Elle fut recueillie par Mamambala et élevée comme sa fille dans un clan qui jamais ne la vit autrement qu’étrangère et qui voulut la soumettre. (…) Quand Salina meurt, il revient à son fils, qui a grandi seul avec elle dans le désert, de raconter son histoire, celle d’une femme de larmes, de vengeance et de flamme.

G. Gallienne

Après avoir fait une incursion sur le terrain du livre audio en 2017, Acte sud a transformé l’essai en lançant Actes Sud audio.
La lecture des textes est confiée à des comédiens confirmés et de renom. Chaque titre de la collection est conçu de façon spécifique par une direction artistique, et en étroite collaboration avec les auteurs français – certains d’ailleurs lisent eux-mêmes leur texte.
Des bonus peuvent aussi être proposés, comme par exemple ici, l’interview de Laurent Gaudé, menée par Guillaume Gallienne, sociétaire de la Comédie-Française.

Coup de projecteur sur Salina

Présentation de l’œuvre

« D’abord, il y a ce jour des origines, lointain, où dans la chaleur du désert, après une longue attente, le cavalier arrive enfin. A dix pas de Sissoko Djimba, le chef du village, il s’arrête. Dans le creux de son bras gauche, tout le monde peut maintenant voir distinctement qu’il porte un nourrisson dans ses langes. Et les cris de l’enfant résonnent. Il n’a pas cessé de crier. C’est miracle, même, qu’il n’ait pas fini de sombrer dans un épuisement du corps. Le silence dure. Puis, lentement, le cavalier fait quelques pas jusqu’à être à mi-chemin entre Sissoko et sa monture, et dépose au sol le paquet de linge qui pleure encore, puis, sans attendre de voir ce qu’il se passe, sans dire un mot lentement, il repart, rebroussant chemin, laissant derrière lui, pour la première fois depuis des jours, des semaines peut-être, les cris de l’enfant qu’il vient d’abandonner.”

19,90 €

https://www.actes-sud.fr/

Brecht Evens et les 40 ans d’Actes Sud

Coup de projecteur sur…

À l’occasion de leur 40e anniversaire, les éditions Actes Sud ont passé commande à Brecht Evens d’une œuvre originale qui soit non pas un récit linéaire des décennies écoulées, mais plutôt une évocation de temps forts de leur histoire, ou encore de souvenirs ou d’anecdotes partagés avec des auteurs ou des collaborateurs, de représentations des lieux, arlésiens et parisiens, où elles sont installées, de ré-interprétations visuelles de personnages ou de scènes extraites de romans, de moments de la vie quotidienne qui caractérisent l’activité d’une maison d’édition, une œuvre qui soit une invitation à une rêverie ludique et joyeuse.Cette œuvre, intitulée Fresk par son auteur, est conçue en deux planches de même format (H 95 x L 150 cm) qui peuvent être disposées l’une au-dessus de l’autre ou l’une à côté de l’autre, et ce dans les deux sens, les quatre bords étant parfaitement raccords.Historique : Issues de l’Atelier de Cartographie Thématique et Statistique (ACTES), les éditions Actes Sud ont été créées en 1978, par Hubert Nyssen et sa femme, Christine Le Bœuf, dans un village de la vallée des Baux, où peu après les ont rejoints les autres fondateurs : Françoise Nyssen, Bertrand Py, Jean-Paul Capitani.

D’emblée, la maison développe une politique éditoriale généraliste tournée vers la littérature, mais aussi vers les arts et les sciences humaines. Très vite, elle se distingue par son implantation en région, une situation peu commune à l’époque, et par un certain nombre de caractéristiques : une identité graphique forte (format des livres, choix du papier de couleur ivoire, couvertures illustrées…) et une large ouverture aux littératures étrangères.

En 1983, les éditions Actes Sud s’installent au lieu-dit Le Méjan, dans le centre d’Arles, et poursuivent leur activité dans une volonté d’indépendance et un esprit de découverte et de partage. Dans une même perspective, l’association du Méjan, créée par les fondateurs, entame une programmation d’expositions, lectures, concerts… En 1987, les éditions ouvrent un bureau parisien où elles regroupent certaines activités éditoriales et celles de la communication.

Si le catalogue, depuis l’origine, réserve une place prépondérante à la littérature (une quarantaine de domaines linguistiques, et un domaine français riche à ce jour de six cent cinquante titres), il accueille au fil du temps de plus en plus d’auteurs venus des divers champs de la connaissance et des multiples disciplines artistiques. Et depuis quelques années, avec la publication d’ouvrages portant sur les enjeux de la transition écologique, il affirme l’engagement citoyen de la maison.

Gouvernées par deux mots-clés, plaisir et nécessité, les éditions Actes Sud ont à cœur de soutenir et d’encourager la créativité de tous ceux qui participent à leur aventure éditoriale et de favoriser l’émergence et la reconnaissance de leur talent.

Dossier de 64 p., sortie en mars prochain, voir avec votre libraire préféré.

Éditer c’est découvrir 

S’il est une expression qui conserve plus de sens que l’usage n’en laisse paraître, c’est bien celle qui désigne une maison d’édition. Avec ses connotations de lieu natal, d’accueil, d’hospitalité, de collections et de mémoire, le terme de maison y pèse autant que celui d’édition. Et les années qui passent ne s’en vont pas sans laisser dans la maison les traces de leurs péripéties.

Depuis vingt ans, dans la nôtre, nous sommes attachés à être des découvreurs et des passeurs de ces livres qu’accompagne toujours un cortège de sentiments, d’idées et de réflexions. C’est là notre vocation et la seule.” *

  • Hubert Nyssen, extrait de Le Sens d’un vingtième anniversaire, 1998.

Brecht Evens

Brecht Evens a vingt-deux ans quand il sort de l’école Saint-Luc de Gand (Belgique) avec, sous le bras, Les Noceurs, son projet de fin d’études. Traduit en sept langues, il obtient le prix de l’Audace à Angoulême en 2011. En 2011 toujours, il revient avec Les Amateurs, puis avec Panthère en 2014, tous deux sélectionnés au festival d’Angoulême. En 2014 également, il illustre le livre-CD pour la jeunesse de Wladimir Anselme Les cromosaures de l’espace (Actes Sud Junior). Entre deux livres, il travaille pour la presse (De Morgen, Télérama, Kiblind…), la mode (Cotélac).

Il est régulièrement exposé à la galerie Martel (Paris 10e). www.galeriemartel.com/

  • Angoulême 2018. Retrouvez les éditions ACTES SUD BD et ACTES SUD L’AN 2 sur l’espace Le nouveau monde (stand N44)

Brigade des mineurs (audio)

de Raynal Pellicer (texte) et Titwane (dessin) – Ed. de La Martinière

208 p., 29,90 €

Chronique Juliette Poullot, librairie les Buveurs d’Encre Paris 19e

 

Chaque mardi de 15h30 à 16h

Diffusée également dans le courant de l’été sur FPP 106.3 FM, émission Act’heure.

Également…

 

Raynal Pellicer est réalisateur pour la télévision de documentaires, magazines, programmes courts et courts-métrages. Il est également l’auteur de plusieurs livres aux éditions de La Martinière : Brigade criminelle. Immersion au cœur du 36, quai des Orfèvres (2015), Enquêtes générales, immersion au cœur de la Brigade de répression du banditisme (2013), Version originale, la photographie de presse retouchée (2013) un livre photo qui fit l’objet d’une grande exposition aux Rencontres d’Arles ; Photomatons (2011) et Présumés coupables (2008).

Titwane est illustrateur, notamment, pour la presse et l’édition. Coauteur de Brigade criminelle. Immersion au cœur du 36, quai des Orfèvres (Éditions de La Martinière, 2015) et d’Enquêtes générales, immersion au cœur de la Brigade de répression du banditisme (Éditions de La Martinière, 2013), il collabore à la Revue dessinée et a illustré plusieurs ouvrages aux Éditions Plume de carotte ainsi que des séries de romans pour Bayard ou Albin Michel jeunesse.

 

Madgermanes (audio)

En partenariat avec Act’heure sur FPP 106.3 FM

 

de Birgit Weihe (scénario et dessin) – Traduction Elisabeth Willenz – Ed. Cambourakis, avril 2017

Chronique (6’02) Juliette Poullot, librairie Les Buveurs d’Encre Paris 19e
240 p., 24 €

 

Act’heure, chaque mardi de 15h30 à 16h sur Fréquence Paris Plurielle

Sur le même thème:

 

Au pays des lève-tôt de Paula Bullin (scénario et dessin) Ed. L’Agrume, juillet 2014
128 p., 18 €

La Malédiction de Gustave Babel (suivi de) Mars Horizon, Les deux vie de Baudoin, À nos amours… (audio)

Act’heure, chaque mardi de 15h30 à 16h sur Fréquence Paris Plurielle

Les chroniques audio ci-après seront diffusées dans l’émission Act’heure, ainsi que sur sa page Facebook : soundcloud.com/actheure.emission

de Gess (scénario et dessin) – Ed. Delcourt, coll. Machination.

Chronique (5’16) Juliette Poullot, librairie Les Buveurs d’Encre, Paris 19e.

Mais également…

Mars Horizon de Florence Porcel (scénario) et Erwann Surcouf (dessin) Ed. Delcourt.

Chronique Juliette Poullot (5′).

Les deux vies de Baudoin de Fabien Toulmé (scénario et dessin) – Ed.

Chronique Yves Martin (3’22), librairie Les Buveurs d’Encre, Paris 19e

À nos amours T.1 de Jean-Paul Nishi (scénario et dessins) – Ed. Kana.

Chronique Juliette Poullot (3’58).

Notre Univers en expansion (audio)

UNIVERS-223x300

 

 

 

Chronique 4’08

Scénario et dessin Alex Robinson – Ed. Futuropolis, 256 p., 28 €mep_notre_univers-8_tel

Trois copains new-yorkais, Billy, Scotty et Brownie : deux vivent en couple tandis que le troisième est un geek célibataire. L’un des couples décide d’avoir un enfant, l’autre attend son second. Aux angoisses de Billy devant l’inconnu d’être parent, répondent les bons conseils de Scottie et les sarcasmes de Brownie.

Mais tout cela n’est-il pas que faux-semblants ? 

mep_notre_univers-9_telChronique Yves Martin – Librairie Les Buveurs d’Encre, Paris 19e www.buveurs-d’encre.com

Également diffusée le 5 juillet dans l’émission Act’heure sur FPP 106.3 FM 

Ed. Rackham
Ed. Rackham

 

 

 

Du même auteur

Les Ogres-Dieux T. 1 & 2 (audio)

c170e0119968cd1b65d841fb8e146c7aChronique  8’47 »

Petit (T.1) et Demi-Sang (T.2) de Hubert (scénario) & Bertrand Gatignol (dessin) – Ed. Soleil

Ogres-Dieux-T2-Demi-Sang-229x300Petit est le fils du Roi-Ogre. À peine plus grand qu’un simple humain, il porte sur lui le signe de la dégénérescence familiale qui rend chaque génération plus petite que la précédente à force de consanguinité. Son père veut sa mort, mais sa mère voit en lui la possible régénération de la famille puisqu’il pourrait s’accoupler à une humaine tel que le fit jadis le Fondateur de la lignée. Elle le confie alors à la tante Desdée, la plus ancienne d’entre eux, qui déshonorée en raison de son amour pour les humains, vit recluse dans une partie de l’immense château.ori_aex_12834_11-575536f650c0e-150x150

 

fe99bd92b974a1a46a593615a60915Contrairement au souhait de sa mère, elle va tenter d’élever Petit à l’inverse des moeurs familiales…max-pecas-ogres-dieux-958420

Tiraillé entre les pulsions violentes dont il a hérité et l’éducation humaniste qu’il a reçu de Desdée, Petit trouvera-t-il sa place ? Et survivra-t-il à l’appétit vorace de sa famille ?

Chronique Juliette Poullot – Librairie « Les Buveurs d’Encre », Paris 19e, également diffusée le 5 juillet dans l’émission ‘Act’heure » sur FPP 106.3 FM

26 et 23 €

Les auteurs seront aux Buveurs d’Encre le 8 juillet à 18h30 (01 42 00 40 63)

www.buveurs-dencre.comaccueil

 

Mauvais genre

mde Chloé Cruchaudet (scénario, dessin, couleur) – Ed. Delcourt (En librairie le 26 mai) –

Gros coup de coeur pour cet album, qui vient tout juste d’être réédité. Très beau graphisme, mise en couleur impeccable, scénario hors du commun.

Nous sommes en 1915. Paul est parti sur le front, juste après son mariage avec Louise. Blessé, il choisit de s’enfuir de l’hôpital et de déserter, plutôt que devoir retourner sur le champ de bataille. Evidemment, il lui faut se cacher.

Les mois passent, Paul s’ennuie ferme et a un peu tendance à forcer sur la bouteille.

mauvais-genre_2Une nuit, ne supportant plus d’être enfermé, il endosse la robe de sa femme et sort dans la rue, travesti. Etrange sentiment de liberté, impression de revivre. Paul va très vite prendre goût à ces escapades, perfectionner son déguisement et se travestir complètement.mauvais-genre_1

Pendant une dizaine d’années (jusqu’à l’amnistie des déserteurs), Louise et Paul vont vivre au grand jour sous l’identité de Louise et Suzanne, deux « copines » qui travaillent et habitent ensemble. Cette situation quelque peu particulière va forcément perturber l’identité du couple, la personnalité de Paul/Suzanne, et sa sexualité.mauvais-genre_3 Le retour « à la normale », une fois l’amnistie prononcée, aura des conséquences tragiques.

Inspiré d’une histoire réelle, relatée par Fabrice Virgili et Danièle Voldman sous le titre La garçonne et l’assassin (Payot 2011), Mauvais Genre est une oeuvre très forte qui devrait enthousiasmer bon nombre d’amateurs de romans graphiques.

Yves Martin

  • En 2014 : Prix du public Cultura du Festival d’Angoulême, Grand Prix de la Critique ACBD, Prix du magazine Lire de la Meilleure bande dessinée, Prix Landernau BD.

160 p., 18.95 €

To-day