Archives de catégorie : Communiqué

Communiqués de presse

Moonfire – La prodigieuse histoire d’Apollo II – Norman Mailer – Ed. Taschen

Depuis avril 2019 – Visuels copyright N. Mailer / Taschen

Certains le considèrent comme l’événement historique le plus marquant du 20è siècle : le 20 juillet 1969, après dix ans d’expériences et d’entraînements, avec une équipe de milliers d’ingénieurs et de scientifiques, un budget de milliards de dollars et la fusée la plus puissante jamais lancée dans l’espace, Neil Armstrong, Buzz Aldrin, et Michael Collins arrivent sur la lune.

Personne n’a raconté les hommes, l’atmosphère et la machinerie de cette aventure aussi bien que Norman Mailer, engagé par le magazine Life pour couvrir cette mission dans un reportage fascinant qu’il a ensuite enrichi pour son remarquable Bivouac sur la Lune.

Pour illustrer cet ouvrage, des centaines de photos et plans extraordinaires ont été sélectionnés dans les fonds de la NASA, les archives de magazines ou des collections personnelles. Ces images, dont beaucoup n avaient encore jamais été publiées, illustrent le développement de l’agence spatiale américaine et le déroulement de la mission, de la vie à l’intérieur du module de commande à la sortie sur la lune, en passant par la joie que ce succès a suscitée dans le monde entier. Cette nouvelle édition comporte une introduction originale de Colum McCann et de nouvelles légendes rédigées par des spécialistes d’Apollo 11. En s appuyant sur le journal de bord, les interviews des astronautes à leur retour, ou des publications de l’époque, ils dévoilent l’histoire et la technique derrière ces images.

Norman Mailer (1923–2007) fut l’un des plus grands écrivains, l’un des plus marquants du 20è siècle et l’une des figures littéraires les plus célèbres et les plus controversées des États-Unis. L’auteur à succès d’une douzaine de romans et de vingt œuvres journalistiques a également composé des pièces de théâtre, des scénarios, des mini-feuilletons pour la télévision, des centaines d’essais, deux recueils de poésie et un de nouvelles. Cet écrivain qui a remporté deux fois le Prix Pulitzer a vécu à Brooklyn, New York et Provincetown, Massachusetts.

348 p., 40 €

Il était une fois un homme et une ville qui se rencontrèrent, s’aimèrent et eurent un enfant nommé Festival…

Les voix d’Avignon (extrait p. 26-27), Bruno Tacklès – Ed. France culture – Seuil 2007 ©

« Il n’est pas facile de parler du festival d’Avignon. On l’a beaucoup fait, presque trop. Sur tous les tons : du dithyrambe (teinté parfois de regret) à l’insulte. Avignon est devenu un lieu commun du théâtre. Chaque amateur de théâtre ressent en lui, un jour, un désir et une nostalgie d’Avignon. Il y est allé, il s’en souvent encore. Il n’y pas mis les pieds : il en rêve. Bref, pour paraphraser un mot célèbre, tout le monde a été, va ou ira à Avignon. Les gens de théâtre en sont hantés. Pour les uns, c’est un espoir, l’occasion d’être découverts, brusquement promus à la notoriété, d’avoir des articles, de trouver quelques soir un public. Un coup de pocker : on y gagne ou on y perd gros. Pour les autres, c’est une reconnaissance, quelque chose comme une consécration. On y devient pape – ou presque (…) Voilà c’est tout simple : il était une fois…. » Bernard Dort

Programmation : https://festival-avignon.com/fr

Sous le signe du Grand Chien – Anja Dahle Øverbye – Ed. ça et là

En librairie depuis le 14 juin – COMMUNIQUÉ
Visuels copyright A. Dahle Øverbye / Ed. ça et là

Les « journées du chien » est un phénomène qui se produit au cœur de l’été, pendant les journées les plus chaudes de l’année, entre le 22 juillet et le 23 août. Cette période est placée sous le signe de la constellation du Grand Chien, au moment où les esprits s’échauffent sous l’effet de la chaleur, « dans ces jours de chaleur, le sang est furieusement excité ! » (Roméo et Juliette, Shakespeare ).

C’est à ce moment-là que nous faisons la connaissance d’une jeune norvégienne, Anne, à mi-chemin entre l’enfance et l’adolescence. Le temps de plus en plus étouffant et poisseux de cet été a des répercussions sur les relations de la jeune fille avec son entourage. Sa meilleure amie, Mariell, préfère passer du temps avec Karianne, qui est légèrement plus âgée. Anne est laissée de côté, et même brimée par les deux autres filles, mais elle veut désespérément redevenir amie avec Mariell… Jusqu’à quel point ?

Les paysages de l’ouest de la Norvège, représentés avec une grande sensibilité dans des dessins au crayon jouent un rôle central dans cette histoire, un aperçu de la nature parfois violentes des relations entre adolescentes.

Sous le signe du grand chien est le premier roman graphique de l’autrice norvégienne Anja Dahle Øverbye.

Dans le même esprit, on aura plaisir à redécouvrir, toujours aux éditions çà et là, Ce qui se passe dans la forêt (oct. 2016) et L’une pour l’autre (juin 2017) de Hilda-Maria Sandgren (voir archives).

72 p., 15 €

Jean-Michel Basquiat selon Andy Warhol – Ed. Taschen

copyright Ed. Taschen

La relation complexe qu’ont entretenue Andy Warhol (1928-1987) et Jean-Michel Basquiat (1960-1988) a toujours fasciné le monde de l’art. À une époque où Warhol, grand prince du New York cool, jouissait d’une renommée mondiale, Basquiat, jeune talent issu du cœur trépidant de Manhattan, émergeait soudain de la scène graffiti. Ensemble, ils nouèrent une relation personnelle et professionnelle électrisante.

Documentariste prolixe de son propre univers, Warhol le mentor a immortalisé sur pellicule et sur papier son amitié turbulente avec Basquiat, dans le décor du centre de New York des années 1980. Il en dévoile la profondeur émotionnelle, mais aussi les ambiguïtés, les limites et la complexité.

Produit en collaboration avec la Fondation Andy Warhol et les ayants droit de Jean-Michel Basquiat, cet ouvrage retrace la relation entre les deux hommes à travers des centaines de photos publiées pour la première fois de Basquiat, ponctuées des apparitions fulgurantes de personnages tels que Madonna, Grace Jones, Keith Haring et Fela Kuti. Des extraits des célèbres Andy Warhol Diaries, les journaux intimes de l’artiste, ainsi qu’une sélection d’œuvres réalisées à quatre mains et une profusion de documents d’époque viennent compléter ces clichés.

Touchant, intime et parfois ironique, Warhol on Basquiat lève un voile indiscret sur la vie de ces deux étoiles parmi les plus brillantes de la constellation artistique moderne.

Andy Warhol, Grace Jones, Keith Haring

312 p., 50 €