Ce n’est pas toi que j’attendais

Ce n’est pas toi que j’attendais de Fabien Toulmé (texte et dessin) – Ed. Delcourt

La naissance de sa fille Julia a d’autant plus été un cataclysme dans la vie de l’auteur, qu’aucun examen prénatal n’avait évoqué une possibilité de trisomie 21.

Fabien Toulmé décrit avec beaucoup d’honnêteté le chemin qu’il lui a fallu parcourir, les idées reçues dont il a dû s’affranchir avant que son rejet, immédiat et obstiné de  Julia, ne se transforme en acceptation, puis en amour.

Il évoque les réactions contrastées de sa femme et de leur fille ainée, puis s’attarde sur la cohorte de soignants qui ont accompagné les  premières semaines de la vie de son enfant, jusqu’à son opération à cœur ouvert à l’âge de huit mois. C’est à la faveur de cette étape décisive que des liens profonds vont se tisser entre le père et sa fille, et que la seconde partie de la phrase-titre de ce roman graphique tout en sobriété – « mais je suis quand même content que tu sois venue »  – va s’imposer comme une évidence. Cette lumineuse bd se referme sur ces mots : « D’ailleurs on a de la chance qu’elle nous ait choisis ».

Anne Calmat

256 p., 18,95 €

Views – 14