Fred autour de Philémon

 

CouvertureFred autour de Philémon, paru fin 2015, réunit toutes les créations du dessinateur-scénariste autour de son personnage mythique, Philémon, ainsi  que des documents inédits et plusieurs témoignages de personnalités.

Mais entrons de plain-pied dans son univers…

« Fred est pour nous un écrivain surréaliste, un peintre naïf, un chantre populaire, un conteur, un graphiste, un continuateur de l’esthétique du merveilleux« , écrivait à son propos Bernard Toussaint.

 

Une fois franchie la paroi virtuelle, le trait est simplifié, de larges courbes fortement tracées séparent les couleurs franches. Finis le ciel incertain, les paysages pluvieux de la terne « réalité ». Philémon se tient plus droit, même Monsieur Barthélémy, ce mystérieux petit bonhomme qui joue à son corps défendant le rôle de passeur, y gagne en netteté.

9782205055122FSOn comprend d’ailleurs son importance en voyant la réaction de Philémon lorsque le puisatier s’est égaré, a disparu dans les abysses de ce monde singulier où le temps a des soubresauts oniriques. Dans L’Arche du « A », Barthélémy a été emporté par une vague. Philémon part à sa recherche avec l’aide de Vendredi, centaure rescapé du Déluge. Il leur faudra pomper la mer et la mettre dans le tonneau magique. Malgré cela, l’homme reste introuvable. Une standardiste de l’éternité, extraordinaire jeune Parque en robe vert bouteille 1880, n’a pas de fiche à son nom. Selon la Licorne, le mieux est de chercher sous l’arc-en-ciel, dans le monde des lettres de l’océan Atlantique…

phil-mon-tome-12-chat-neuf-queues-le

Les monstres de Fred, souvent issus de notre civilisation matérielle, pullulent. Dans Le Chat à neuf queues, le personnage du cinéaste-réalisateur friand d’effets spéciaux ne s’y trompe pas : quelle aubaine, quelle occasion unique de renvoyer à la figure de ceux qui verront ses futurs films, les boyaux et autres artifices sous-jacents de notre vie urbaine !

Page 17Dans Le Secret de Félicien, Philémon suit à la trace une feuille morte qui contient la promesse d’un printemps à venir. Il rencontre des phénomènes atmosphériques de toutes sortes, il croise même le « car de ramassage solaire ».

Le paysage chimérique de Fred est immense : galions à transformations voguant sur cet Atlantique qui brasse toute l’absurdité du subconscient, ou bien, amalgames saugrenus de morceaux de constructions diverses.

Page 25Cela vaut vraiment la peine de s’immerger dans l’univers surprenant de Frédéric Othon Aristidès, le grand, l’immense Fred. Fred le magnifique.

PS. Où sont mes lunettes ? Elles ont dû passer par-dessus bord. Philémon, pourrais-tu m’aider à les repêcher parmi les lettres de l’Atlantique ?

Jeanne Marcuse

To-day