Incroyable ! – Zabus – Hyppolyte – Ed. DArgaud

À partir du 17 avril 2020 – Copyright Zabus & Hippolythe / Dargaud

Cette histoire nous fait entrer un court moment dans la vie de Jean-Loup, un petit garçon timide et solitaire. Suite à sa rencontre fortuite avec une peau de banane placée sur sa route – incident qui va prendre tout son sens, comme dans le théâtre de Tchekhov – il sera amené, à son corps défendant, à renoncer progressivement à son monde imaginaire, à ses stratégies magiques, à ses tocs et talismans, afin que s’impose ce qu’un vieux monsieur nommé Sigmund Freud appela au siècle dernier « le principe de réalité ». 

L’action se déroule en Belgique. Le roi des Belges y joue un rôle réel et imaginaire important. C’est grâce à lui que s’ouvriront les opportunités qui feront sortir Jean-Loup de son isolement : celles de se présenter aux différents concours des Exposés, régional, général et national, d’y dépasser sa timidité, et mieux, d’y remporter un franc succès.

Agé de 11 ans, doté d’une mère adorée, absente mais très présente, d’un père présent mais très absent, sans frère ni sœur, Jean-Loup met en place des stratégies de survie : endosser l’habit de « mister nobody » à l’école, pour se protéger ; résister opiniâtrement à ses deux lignées d’ancêtres aux exigences redoutables ; tenir le réel à bonne distance par l’usage de fiches classant rigoureusement toutes informations en provenance du monde extérieur, et pour finir, donner forme à son quotidien en se distribuant ou s’ôtant des points, au gré de ses actions. 

Dans cet univers ingrat, deux objets constituent d’essentiels points d’appui : l’urne avec les cendres supposées de sa mère, auprès de quoi il puise conseils et confiance, ainsi qu’une petite figurine du roi des Belges qui, comme le faisait Jimini le cricket pour Pinocchio, lui sert de guide et de bonne conscience. 

Deux personnages vont s’associer pour lui offrir une chance de faire briller sa grande intelligence assortie d’une curiosité hors norme : un oncle maternel/ parrain, Johny Gala, improbable barbu-chevelu, et mademoiselle Ophélie, sa très charmante institutrice. Avec en toile de fond, le théâtre de Tchekhov qui au fil des évènements lui fournira ses références.

Les dimensions de son environnement font que le petit personnage blond apparaît bien fragile, engoncé dans son grand duffle-coat, camouflé derrière son gros cache-nez rouge ou vêtu d’un pull marin rayé rouge et blanc.

Les autres personnages stylisés mais extrêmement dynamiques et expressifs, s’animent comme un court métrage ou passent, comme tirés tout droit du cinéma de Fellini, des créatures comme cette Saraghina, secrétaire du roi.

Le Cosmos figure lui le destin qui, outre proposer un vaste champ d’exploration pour les exposés, fera au final se rencontrer le personnage-titre avec le passage de la comète 1983X58, ce qui déterminera l’issue de l’histoire, riche en surprises, que nous ne dévoilerons pas.

Le texte déroule le fil des dialogues intérieurs de Jean-Loup, entrecoupés de quelques échanges avec le monde extérieur. Il est émaillé de trouvailles poétiques, comme celle où il évoque son père, qu’il surnomme  monsieur « attends une minute Jean-Loup, j’arrive » et qu’il compare à une étoile : « quand il est là, il n’est pas vraiment là, et quand tu le vois, ce n’est pas vraiment lui que tu vois, j’ai l’impression qu’il est à des années lumières de moi ». 

On découvre, insérées entre les planches, quelques fiches issues des tiroirs de Jean-Loup ou part de ses lectures pour l’élaboration de son exposé. D’imposants dessins en noir et blanc séparent les différents chapitres (sept). 

Les images tracées en couleurs noir ou marron se détachent d’un fond qui va de l’abricot clair au marron sombre. Les touches de jaune et de rouge sont réservées au personnage principal, sauf lorsque de grandes tâches d’un rouge profond le mettent en valeur à travers la figuration d’un rideau de scène. 

L’ensemble, plein de charme et très finement observé, représente un antidote parfait au confinement.

Nicole Cortesi-Grou

200 p., 21 € – À partir de 12 ans – Copyright Ed. Dargaud

Vincent Zabus est dramaturge et scénariste de bandes dessinées. Né en 1971 à Namur, licencié de philologie romane il a enseigné le français, la littérature et le théâtre avant de se consacrer à l’écriture de pièces de théâtre et de scénarios de bandes dessinées. Sa pièce Les ombres obtint le prix Sony-Labou-Tansi en 2010, et le présent album, réalisé avec le dessinateur Hippolyte, a reçu plusieurs distinctions : Prix Laurence Tran, Prix des libraires Lucioles, prix des Lycéens de l’Ile-de-France. 

Hippolyte est illustrateur et auteur de bandes dessinées et l’un des principaux auteurs de bd-reportage. Installé dans l’ile de la Réunion, il est l’auteur de plusieurs séries, dont les adaptations de Dracula et du Maitre de Ballantrae de Robert L. Stevenson, et dans le domaine bd reportage, notamment L’Afrique de papa et Les Enfants de Kinshasa, nominé pour le prix Albert Londres. 

.