La Brigade des cauchemars

Scénario Franck Thilliez, dessin Yomgui Dumont, couleur Drac –  Ed. Steinkis, coll. Jungle Frissons – À partir de 12 ans.

48 p., 11,95 €

Tristan et Esteban, 14 ans, font partie de la mystérieuse Brigade des cauchemars, créée par le professeur Angus, le père de Tristan.

Elle vient en aide à ceux qui n’arrivent pas à se débarrasser de leurs mauvais rêves, en entrant dans le cauchemar du patient afin d’en découvrir la source et de la détruire.

Aujourd’hui, le cas de Sarah a ceci de particulier qu’Esteban est certain de l’avoir déjà rencontrée. Mais où ? Esteban est amnésique, ceci explique peut-être cela.

Leur mission doit être remplie en un minimum de temps : si l’adolescente se réveille, ils resteront prisonniers dans son cauchemar.

Une fois la porte des songes franchie, nos deux  » explorateurs  » se retrouvent dans une ville fantôme entourée de hauts murs. Ils ne vont pas tarder à être traqués par une patrouille de mercenaires à la recherche de ceux qui ont échappé au sort qui leur est réservé : les enfants. 

Trois d’entre-eux viennent justement d’envoyer un message en Morse aux nouveaux venus :  » Ici-pas-d’adulte-pas de-danger …

 » Allons voir  » dit Esteban.

Une course contre la montre, passionnante pour le lecteur et à haut risque pour les deux garçons, s’engage alors. Elle est d’autant plus périlleuse que, suite au dépôt de plainte du père adoptif de Sarah, pour hospitalisation de sa fille sans qu’il y ait consenti, deux gendarmes viennent de faire irruption dans la clinique du professeur Angus et exigent que l’adolescente soit réveillée sur le champ. Ils joignent du reste le geste à la parole :  » Petite ? Petite, réveille-toi !  »  

Tempête dans un crâne, panique à bord.

Il reste une vingtaine de planches avant que le lecteur ne découvre le fin mot de cette folle aventure… et en imagine les prolongements. Une réussite.

A.C. 

Views – 41