Le Président du monde

president_monde_rvbRoman graphique de Germano Zullo (texte) et Albertine (dessin) – Ed. La Joie de lire (dès 6 ans)

Si l’on en juge par le nombre et l’épaisseur des dossiers qui tapissent le bureau du président, c’est un homme très occupé.

Mais quoi qu’il fasse (ou non), la situation se dégrade, le chômage progresse, la bourse s’effondre,  des scandales de fausses factures affleurent, et pour couronner le tout, la guerre a été déclarée entre deux États voisins.

« Ça va très très mal, Monsieur de Président ! », prévient son ministre des Affaires étrangères.pages-de-president_monde_light-2-2
On apprend un peu plus loin que nombre des dossiers en question sont destinés à finir dans les oubliettes de l’Histoire, au fond d’un cimetière lacustre.

De cette masse de problèmes occultés, surgit un jour un dragon. Le monstre est bien décidé à ne faire qu’une bouchée du président, de ses ministres et de « Mamounette ». Il est bon de préciser que le grand homme vit avec sa maman qui, en plus d’être celle qui lui prépare « amoureusement » des bons petits plats, est aussi sa conseillère. Lorsque la situation économique devient intenable ou qu’un événement particulier menace l’intégrité du monde, la brave femme rassure son petit : « Tu ne peux pas tout résoudre mon bonhomme ! Laisse faire les choses, tout s’arrangera, comme d’habitude ». « Allez, je t’attends pour le dîner, et ne t’en fais pas une miette », ajoute-t-elle invariablement.

Dans le palais présidentiel, tout se déroule selon la tradition : les conseillers conseillent, les experts expertisent, les courtisans espèrent un remaniement ministériel en leur faveur, et les journalistes s’intéressent à l’actu sentimentale du président :  » Êtes-vous toujours lié à Bella, la cantatrice ?  »

Cependant que le dragon se joue de l’artillerie lourde déployée contre lui.

« Tout est sous contrôle », affirme le président du monde lors d’une interview télévisée.

Sous contrôle ?pages-de-president_monde_light

Ce vrai-faux jeu de piste, dont chaque indice renvoie le lecteur à un scénario familier, divertira aussi bien les enfants que leurs parents, qui en ces temps de pré-Primaires peuvent parfois se sentir un peu… perplexes. En quelques bulles et autant d’illustrations, tout est dit, il ne reste plus qu’à lire entre les lignes. Les dessins stylisées aux couleurs acidulées d’Albertine, alliés à l’humour grinçant et subtil de Germano Zullo, font de cette fable un régal.

Anne Calmat

52 p., 15,90 €

 

 

 

Views – 9