Un Détective très très très spécial

Roman de Romain Puértolas – Ed. La Joie de lire – Sortie le 21 septembre

Le matin, Gaspard est vendeur de souvenirs « made in China » dans une boutique à Montmartre. Et puisqu’il lui est impossible d’arnaquer à plein-temps les touristes, il est également « nez » pour une marque de déodorants l’après-midi. Ou plus prosaïquement, « renifleur d’aisselles », précise-t-il

Gaspard est trisomique, ce qui ne l’empêche pas d’avoir un avis aiguisé sur la marche du monde, avec ses merveilles et ses aberrations. Méthodique, il consigne chaque jour ses réflexions et découvertes dans des cahiers de couleurs différentes, en fonction de son ressenti face à chaque événement.

Gaspard est l’homme de tous les paradoxes. À la fois « nonsensique » à l’extrême et pétri de bon sens, il n’a semble-t-il pas son pareil pour résoudre un casse-tête sur lequel bien des individus, dotés d’un QI largement supérieur au sien, se casseraient les dents. Il pratique aussi, tout naturellement et presque systématiquement, la digression humoristique, le second degré, le calcul des probabilités, et se plaît à relever les défis que son imagination fertile met en travers de sa route.

Bref, Gaspard est un esprit supérieur qui s’ignore, et dont ses parents, pourtant très aimants – pas du genre à avoir collé leur petit dans une institution spécialisée ! – semblent n’avoir pas pris la mesure.

Aussi, lorsque par un funeste concours de circonstances ses deux employeurs viennent à disparaître, Gaspard, qui a beaucoup regardé des séries télévisées (et en particulier Starsky et Hutch)*, opte-t-il pour une carrière de détective privé.

Le voilà maintenant « en immersion » dans un centre pour handicapés, afin de démasquer l’assassin de l’un de ses pensionnaires. La couverture idéale…

Mais la vie se charge parfois de remettre les pendules à l’heure, et c’est sur un double uppercut au plexus solaire que le lecteur referme ce roman destiné aux adolescents et aux adultes. En une vingtaine de pages, le récit jubilatoire a fait place à l’émotion la plus intense, c’est superbe !

Anne Calmat

120 p. 15,90 €

Du même auteur : L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea. Le Dilettante, 2013.

Sortie en BD le 25 octobre aux Ed. Steinkis

 

  • Série américaine diffusée en France à partir des années 80, puis rediffusée sur le câble. 

Views – 26