Une histoire de l’art (suivi de) Nuages et Pluie

Tirage limité
Tirage limité

de Philippe Dupuy (texte et dessin) – Ed. Dupuis, collection Aire Libre – En librairie depuis le 26 novembre 2016.

Le 44e Festival international de la bande dessinée (26-29 janvier) accueillera une fois encore le dessinateur-scénariste Philippe Dupuis, Grand Prix de la ville d’Angoulême en 2008 avec son complice depuis 1983, Charles Barberian.

Une histoire de l’art – celle du rapport de l’auteur à l’art – est en effet à découvrir dans la Grande Salle du Vaisseau Mœbius, un espace pluridisciplinaire situé au coeur de la Mecque de la bande dessinée.une-histoire-de-l-art-de-philippe-dupuy,M116451

Grande, il faudra qu’elle le soit, puisque l’installation de Philippe Dupuy ne mesure pas moins de 23 mètres de long (recto verso).

Une-histoire-de-lArt-1--singleAprès Nuages de pluie, son album précédent (v. ci-dessous), le dessinateur entraîne ses lecteurs dans les méandres de sa propre histoire de l’art, qu’il décline sous la forme de ce livre-accordéon hors norme. Il interroge le concept même de l’art, le met en perspective et explore les codes qui participent au cloisonnement des disciplines artistiques. Peu de cases, l’espace est ouvert, certains dessins peuvent même s’étaler sur plusieurs mètres.Histoire-de-lart-manif3

Illustrations à l’appui, il convoque Picasso, Matisse, Léonard de Vinci, Kandinsky, etc. et les confronte aux artistes d’aujourd’hui (le vidéaste Pierrick Sorin, le bédéiste Blutch…). Il dialogue en toute humilité avec ceux qui appartiennent au patrimoine mondial des arts, des lettres et des sciences : Anciens, Modernes ou Contemporains.  » Mon histoire de l’art est subjective, discutable, je me définis comme un historien du Café du Commerce « , se plaît-il à dire.

Cette plongée dans les souvenirs et les émotions de Philippe Dupuy est un exercice de style ludique et sensible, mille fois plus proche du paysage mental que de l’écrit doctrinal.

A. C.

EXPO_PHILIPPE_DUPUY_RVB

192 p., 46 €

couve_nuages_et_pluie_telNuages et Pluie de Loo Hui Phang (scénario) et Philippe Dupuy (dessin) – Ed Futuropolis (Communiqué de presse).

Après L’Art du chevalement, Loo Hui Phang et Philippe Dupuy reviennent avec ce conte fantastique et sensuel, une histoire de vampire chinois dans l’Indochine des années 20.
Le scénario ? Au lendemain de la guerre 14-18, un ancien soldat allemand, Werner, erre quelque part en Indochine.visuels_nuages_et_pluie-5_tel De la guerre, il garde une blessure à l’endroit du cœur. En le sauvant d’un tir ennemi, son ami, Georg, a perdu la vie. Il avait une femme et des enfants. Werner se sent coupable de cet épisode. Il pense qu’il ne pourra racheter ce sacrifice que s’il parvient à trouver l’amour et fonder une famille à son tour.

Dans l’Indochine française, il est surtout un paria rejeté des colons. Il vit de menus travaux, et échoue dans une petite ville du Laos, Savannakhet. Il trouve refuge dans une énorme manufacture, pareille à une forteresse. Son activité est obscure : des matériaux entrent dans l’enceinte, une armée d’employés s’active. Ils sont étranges, vieux, gris, mutiques, éteints.

Dans la ville, tout le monde craint la famille chinoise qui possède la manufacture. Des histoires courent à son propos. On dit qu’elle est maudite, prisonnière d’un mal tout-puissant. Les maîtres auraient une fille unique, atteinte d’une maladie rare qui lui interdit de s’exposer à la lumière du jour. La jeune fille ne sortirait de sa chambre qu’à la nuit tombée, pour se promener au bord de l’étang, dans la cour intérieure. Pour vérifier ces rumeurs, Werner se cache dans le jardin et attend… visuels_nuages_et_pluie-6_tel144 p., 21 €

Views – 16