« XIII » – Intégrale 2/5, vol. 5

Couverture-2de Jean Van Hamme (scénario) & William Vance (dessin) – Ed. Dargaud –

Dans l’Intégrale 1, un homme au look de baroudeur se retrouve, sans nom, sans passé, sans souvenir, dans un lieu inconnu. Il a reçu une balle de révolver dans la tempe. Seul début d’indice pour lui permettre de découvrir qui il est, le chiffre XIII tatoué sous la clavicule gauche. XIII découvre rapidement qu’une bande de tueurs, emmenée par l’insaisissable Mangouste, est à ses trousses et que de hautes personnalités civiles et militaires semblent plutôt enclines à le protéger. Pourtant, celui qui a assassiné le président William Sheridan peu de temps auparavant lui ressemble trait pour trait et ils ont les mêmes empreintes digitales. XIII ne serait autre que Steve Rowland, un militaire pourtant jugé d’exception, mort deux ans auparavant dans un accident d’hélicoptère pour les uns, toujours vivant pour les autres.

On apprend plus tard que le tatouage en question est un signe distinctif de l’organisation qui a commandité l’assassinat (selon le même scénario que pour JFK) ; reste à identifier ceux qui portent les autres numéros, et surtout le numéro 1.
Les dernières planches nous en disent plus sur Steve Rowland, alias Jake Shelton, Ross Taner (et bientôt Jason Fly), sans que XIII ait pour autant la moindre idée des raisons qui l’auraient poussé à éliminer le président Sheridan.Page 8

Face aux assauts répétés des « forces du mal », XIII, toujours amnésique, est envoyé, sous le nom de Ross Taner, dans le camp d’entraînement des SPADS (Special Assault Destroying Sections), que dirige le redoutable Mac Call, mais l’hélico à bord duquel il a pris place a un accident. La très séduisante major Jones et le sergent Betty Barnowsky sont également du voyage. Toutes deux en pincent bien entendu pour le beau ténébreux aux muscles d’acier.Page 14

Ils sont acheminés vers leur destination par un certain Emiliano… qui ne se trouvait pas là par hasard.

Page 5L’Intégrale n° 2 débute avec les obsèques du père du président assassiné, Henry Sheridan, patriarche self-made man riche et puissant, qui n’est pas sans évoquer le père de JFK. Un homme tire sur le sénateur Walter Sheridan, prétendant face au vice-président Galbrain à la succession de son frère à la Maison Blanche. Pas de quartier, l’homme (un photographe) est abattu d’une balle en pleine tête par un tireur d’élite. Sheridan, lui, n’est que blessé. À qui profite le crime ?

Un groupe de comploteurs, emmené par Mac Call et le conseiller Calvin L. Wax, connu pour ses sympathies néo-fascistes, s’apprête à assassiner Galbrain et à instaurer un gouvernement digne de la « Grande Amérique ». Le général Carrington, soutien sans faille de XIII, est arrêté pour haute trahison par ceux-là mêmes qui veulent le pouvoir.Page 20XIII, Jones et Betty sont parvenus à regagner les EU. Aidés par Walter Sheridan, ils déjouent le complot et l’identité du N° II apparaît au grand jour. Reste à identifier le Numéro I et à découvrir qui se cache derrière celui qu’on appelle la Mangouste…

Une page noircie de trahisons en tous genres vient d’être tournée, Galbran a renoncé à se présenter aux sélections et c’est sans réelle surprise que Walter Sheridan va succéder à son frère. Pour XIII, le chasseur chassé qui enquête sur lui-même, c’est toujours le brouillard à couper au couteau. Qui est-il ? Pourquoi continue-t-on à le traquer ? Des noms ont été rayés de la liste mais d’autres restent en suspens ou sont sur le point d’apparaître – Van Hamme nous livre les informations au compte-goutte.

XIII ne sait pas encore que les épreuves qu’il vient de traverser ne sont rien à côté de celles qui l’attendent dans les épisodes suivants. Le Dossier Jason Fly (vol. 6) lui en dira peut-être un peu plus sur lui. xiii-tome-6-le-dossier-jason-fly

Welcome to Greenfalls, où XIII est censé avoir passé son enfance.

A.C.

Intégrale vol 2, env. 200 p., 34,90 €

To-day