« XIII » – Intégrale 3/5, vol. 9 et 10

Page 3

de Jean Van Hamme (scénario) & William Vance (dessin) – Ed. Dargaud –

L »album 8 nous a livré l’identité du Numéro I et celle, véritable cette fois, de XIII, fils du journaliste John Mac Lane, assassiné vingt ans plus tôt par les membres du KKK local en raison de ses idées de gauche. Mais rien n’est résolu pour autant. Jason Mac Lane, l’as du contre-espionnage, reste atteint d’une amnésie antérograde. Que s’est-il passé durant les six années pendant lesquelles il a disparu des écrans radars, pour réapparaître sous les traits d’un certain Jack Shelton, suspect principal dans l’assassinat du président William Sheridan ?

XIII, on le sait, a par la suite été blanchi, et même engagé par son successeur, Walter Sheridan, pour découvrir l’identité du Numéro I. Mission accomplie, mais un coup d’épée dans l’eau, puisque celui par qui tout est arrivé a usé de son influence pour que la commission d’enquête classe le dossier. Le Numéro 1 n’a jamais existé.

Page 5L’album suivant débute par une réunion dans les bureaux d’une mystérieuse société d’affaires, la Minerco. Jason Mac Lane est sur la sellette. C’est l’homme qu’il nous faut (…) un homme sans passé, surentraîné, qui manie n’importe quelle arme et parle couramment l’espagnol. Et où se trouve la meilleure école de guérilla en Amérique latine ? À Cuba. Et de montrer une photographie sur laquelle on voit un homme mort, étendu dans une flaque de boue.

On apprendra plus tard qu’il s’agit du « Cascador », un héros de la révolution costaverdienne, exécuté trois ans auparavant par les hommes du général Ortiz, mais toujours vivant dans le cœur du « petit peuple ». Il suffira de convaincre XIII (alias, alias, alias…) qu’il est El Cascador (Brian Kelly à l’état civil) et qu’il a pour mission de…

Le Padre-guerillero Jacinto va s’en charger. Mais n’allons pas trop vite.Page 11

Petit détail qui aura forcément son importance : il est dit au cours de cette réunion que l’on a trouvé aucune trace de la naissance de Jason Mac Lane dans les registres de l’Etat Civil et qu’on n’a aucune photographie de lui datant de la période antérieure à son recrutement par le contre-espionnage, lorsque, pour les besoins de la cause, son aspect physique a été modifié afin de lui permettre de confondre le commanditaire de l’assassinat du président Sheridan.Page 7

Direction San Miguel donc, où Jason vient d’atterrir. Fort de la mission qui lui a été confiée par la Minerco, sans qu’il en devine la finalité réelle, Jason a pris l’apparence d’un trafiquant d’armes nommé Karl Meredith, en affaires avec Ortiz. Peu de temps après son arrivée, il apprend du père Jacinto que six ans plus tôt, il a épousé une certaine Maria Isabel de los Santos, fille de l’ex président du Costa Verde, et que la jeune femme est emprisonnée dans les geôles d’Ortiz. Elle doit être prochainement exécutée. Selon Jacinto, Jason et El Cascador ne seraient qu’une seule et même personne.

Avec un amnésique, on le sait, tous les coups sont permis et beaucoup ont intérêt à le lui faire croire et à œuvrer dans ce sens. Seule Maria connaît la vérité. Reste pour lui à s’introduire dans la place (ou à y être emprisonné), et le tour sera joué. Encore que…

El Cascador (Vol. 10)
El Cascador (Vol. 10)

Anne Calmat

To-day