Entre mes branches – Nicolas Michel – Ed. La Joie de lire

Dès le 17 février 2022 – Copyright N. Michel / La Joie de lire – 64 p., 16,90 € – À partir de 8 ans.
(p. 62)

 » C’est une histoire qui commence mal. Elle a duré 457 ans, ce qui peut paraître bien long, mais dans ma famille, les plus anciens dépassent aisément les mille saisons… »

Après que la morsure de la hache a mis fin à ses jours et qu’il est devenu la quille et l’étrave d’un navire, un arbre – qui ne manque pas d’humour – se penche sur sa vie et se raconte (On frémit à la pensée qu’il y a un peu plus de quatre décennies, il aurait pu servir à la construction d’un échafaud !) « Je ne vais pas me plaindre, j’ai bien vécu », prévient-il.

Qu’a-t-il vécu ?

Tournons donc le cœur léger les pages de ce bel album destiné aux enfants, en prenant soin de leur dire que les arbres sont des organismes vivants, qu’ils se déplacent (eh oui !) et communiquent entre-eux par leurs racines, qu’ils peuvent à l’occasion trembler, pleurer, qu’ils souffrent lorsque l’on s’attaque à leur écorce, qu’ils peuvent mourir de soif, mais aussi protéger bêtes et gens contre les rayons du soleil et qu’ils gardent toute leur vie la marque des amours humaines…

Dans son livre, La Vie secrète des arbres, l’ingénieur forestier allemand Peter Wohlleben explique que pour sauver les forêts de notre planète, nous devons d’abord reconnaître que les arbres sont « des êtres extraordinaires ». https://www.youtube.com/watch?v=Eu4mpUDKdTA

 » Entre mes branches, j’ai abrité de somptueux oiseaux de nuit… »

« Certains de mes hôtes se montrèrent parfois un peu envahissants… »

Nous verrons aussi dans ce délicieux album aux vingt-cinq dessins et commentaires, qu’en regard de la planche ci-dessus, l’arbre semble pester contre ceux qui « se montrèrent carrément sans-gêne« . Et pourtant, qui n’a jamais rêvé de se construire une cabane dans un arbre !

A.C.